Améliorer sa pratique sportive ou artistique

Il y a celles et ceux qui atteignent l’excellence du fait d’une organisation psychocorporelle sous-jacente optimale. Si l’entraînement et leur force mentale sont bien évidements primordiaux, il n’en demeure pas moins que leurs pratiques bénéficient de leur structure corporelle et de leur coordination adaptée dans la relation à la gravité. Et puis, il y a celles et ceux pour qui cette organisation sensorimotriceGestion par le système nerveux central des interaction entre les phénomènes sensoriels (intéroceptifs et extéroceptif) et l'activité motrice.   primordiale est, pour toutes sorte de raisons, déficiente. Par conséquent, l’engagement dans un répertoire gestuel défini et exigeant débouche souvent soit sur l’abandon, soit sur des limitations, frustrations ou encore des blessures à répétition. Cela du fait que leurs activités sportives et/ou artistiques s’élaborent sur des « fondations défaillantes » qui mettent en danger la structure.

Pour les premiers, mon approche est susceptible de leur fournir un lieu d’écoute plus profond du vécu de leur corps en action, ou un cadre de récupération active. Pour les seconds, la réorganisation en amont du geste sportif et/ou artistique débouche sur l’amélioration de leurs pratiques.

Artistes

« Un violoniste, un comédien, un écrivain ou quiconque ne comprend pas combien il est important de prendre conscience de la manière dont on conduit son action ou dont on fonctionne dans la vie cessera d’évoluer dès qu’il atteindra ce qu’il considère comme la bonne manière de faire les choses. » Moshe Feldenkrais, L’Évidence en question

L’enseignement de Moshe Feldenkrais, qui avait notamment séduit Yehudi Menuhin et Peter Brook, a toujours remporté un vif succès auprès des artistes. Cet intérêt marqué pour la méthode s’explique simplement : un artiste, plus que tout autre, a besoin que son corps soit, non pas un simple instrument à son service, mais un véritable allié pour traduire ses intentions. Il en va de la qualité et de sa prestation.

Voici quelques thèmes que nous travaillons pour atteindre cet objectif

  • Développer la conscience kinesthésiquePerception des déplacements des différentes parties du corps et ressentir présence et aisance dans ses mouvements
  • Mieux connaître ses modes d’apprentissage pour éviter les habitudes qui finissent par être restrictives et répétitives
  • identifier les actions parasites empêchant leur exécution harmonieuse (pré-mouvements)
  • Améliorer la qualité de la voix par un travail autour de l’appareil phonatoire et de la respiration
  •  Améliorer son rapport à l’espace et l’interaction avec les autres sur scène
  • Apprendre à gérer le stress  : respiration, points d’appui…

Sportifs

« Cette méthode ne met pas l’accent sur le mouvement lui-même, mais sur la manière dont vous vous y prenez pour l’effectuer […]. Même si la seule façon de faire que nous connaissons est bonne en soi, nous devons en imaginer de nouvelles. » Moshe Feldenkrais, L’Évidence en question

Moshe Feldenkrais précurseur des modes d’entraînement les plus innovants

La sphère du mouvement est en pleine mutation mais on voit encore très peu d’approches sportives ou corporelles grand public prendre le temps de construire une pédagogie centrée sur la conscience et la diversité. Très souvent les pratiques sont basées sur un entraînement  répétitif et linéaire qui manque de diversité sur le plan des formes de mouvement et des contextes d’apprentissage.

Le travail pourra porter sur :

  • les déséquilibres structurels ou les difficultés de coordination  (suppression des co-contractions qui parasitent le déroulement du mouvement…)
  • l’augmentation du seuil de perceptions sensorimotrice;
  •  réorganisation en amont du geste sportif;
  • travail sur le prélèvement des informations intéroceptives et extéroceptives pendant l’élaboration motrice;
  • l’augmentation de la qualité du contenu pédagogique de leurs cours pour ceux qui enseignent.