Améliorer sa pratique sportive ou artistique

Artistes

« Un violoniste, un comédien, un écrivain ou quiconque ne comprend pas combien il est important de prendre conscience de la manière dont on conduit son action ou dont on fonctionne dans la vie cessera d’évoluer dès qu’il atteindra ce qu’il considère comme la bonne manière de faire les choses. » Moshe Feldenkrais, L’Évidence en question

L’enseignement de Moshe Feldenkrais, qui avait notamment séduit Yehudi Menuhin et Peter Brook, a toujours remporté un vif succès auprès des artistes. Cet intérêt marqué pour la méthode s’explique simplement : un artiste, plus que tout autre, a besoin que son corps soit, non pas un simple instrument à son service, mais un véritable allié pour traduire ses intentions. Il en va de la qualité et de l’intensité de sa prestation.

Voici quelques thèmes que nous travaillons pour atteindre cet objectif

  • Développer la conscience kinesthésique et ressentir présence et aisance dans ses mouvements
  • Mieux connaître ses modes d’apprentissage pour éviter les habitudes qui finissent par être restrictives et répétitives
  • identifier les actions parasites empêchant leur exécution harmonieuse (pré-mouvements)
  • Améliorer la qualité de la voix par un travail autour de l’appareil phonatoire et de la respiration
  •  Améliorer son rapport à l’espace et l’interaction avec les autres sur scène
  • Apprendre à gérer le stress  : respiration, points d’appui…

Quels changements pour les artistes ?

Le musicien aura une prestation de bien meilleure qualité en étant plus conscient de son corps et de la manière dont il s’organise pour jouer de son instrument. Il évitera également les tensions ou douleurs liées à la pratique intensive et exigeante de son art.

Le danseur progressera dans sa discipline et développera sa créativité en sortant des routines qui l’empêchent d’accéder à des organisations de mouvements moins stressantes pour le corps et donc plus performantes. Il pourra ainsi éprouver plus de plaisir dans l’exercice de sa pratique et éviter les blessures.

L’acteur trouvera l’ancrage et la disponibilité nécessaires à l’invention d’un jeu puissant, subtil et inspiré.

Le plasticien pourra changer de point de vue, transformer la relation du regard avec le reste de son corps et aussi travailler son geste.

Sportifs

« Cette méthode ne met pas l’accent sur le mouvement lui-même, mais sur la manière dont vous vous y prenez pour l’effectuer […]. Même si la seule façon de faire que nous connaissons est bonne en soi, nous devons en imaginer de nouvelles. » Moshe Feldenkrais, L’Évidence en question

Moshe Feldenkrais précurseur des modes d’entraînement les plus innovants

La sphère du mouvement est en pleine mutation mais on voit encore très peu d’approches sportives ou corporelles grand public prendre le temps de construire une pédagogie centrée sur la conscience et la diversité. Très souvent les pratiques sont basées sur un entraînement  répétitif et linéaire qui manque de diversité sur le plan des formes de mouvement et des contextes d’apprentissage.

Moshe Feldenkrais est en cela un précurseur souvent cité à ce titre. En effet, aujourd’hui les courants les plus intéressants et innovateurs en termes de mouvement (MovNat, Axis Syllabus, Fitting Monkey… et particulièrement une des stars de ce renouveau, Ido Portal ) remportent un succès croissant sur cette idée, essentielle dans la Méthode Feldenkrais, de la nécessité de diversifier ses pratiques, ses modes d’entraînements et d’y apporter toujours plus de conscience.

Rendre sa pratique plus efficiente et créative

En sollicitant le pratiquant de manière inhabituelle, en multipliant les variations, en créant des contraintes mais sans pression immédiate du résultat, l’élève va pouvoir affiner et modifier ses réponses motrices.

Par exemple, le travail pourra porter sur :

  • les déséquilibres structurels ou les difficultés de coordination  (suppression des co-contractions qui parasitent le déroulement du mouvement…)
  • l’augmentation du seuil de perceptions sensorimotriceGestion par le système nerveux central des interaction entre les phénomènes sensoriels (intéroceptifs et extéroceptif) et l'activité motrice.  ;
  •  réorganisation en amont du geste sportif;
  • travail sur le prélèvement des informations intéroceptives et extéroceptives pendant l’élaboration motrice;
  • l’augmentation de la qualité du contenu pédagogique de leurs cours pour ceux qui enseignent.

En bref, la Méthode Feldenkrais permet au sportif :

  • d’enrichir son répertoire kinesthésique;
  • d’améliorer ses performances en amenant de la conscience et plus de diversité dans son entraînement;
  • d’optimiser ses phases de récupération: rééquilibrage structurel;
  • de se rééduquer fonctionnellement après une blessure.